12 boutiques pour Noël : Saint Crespin !

Suite de notre sélection de jeunes « boutiques entrepreneuriales » de Noël ! Aujourd’hui, on continue encore sur de l’accessoire masculin (décidément), avec une marque super sympa qui vend aussi des paires et des boutons … pression ! Je veux parler de Saint Crespin, qui  fabrique et vend sur son site e-commerce (Prestashop(R)) des chaussettes made in France agrémentées d’un bouton pression qui permet de les attacher ensemble dans la machine. Fini les chaussettes dépareillées !

Les chaussettes à bouton (pression) de Saint Crespin

Les chaussettes à bouton (pression) de Saint Crespin

Il se trouve (‘disclaimer‘) que nous connaissons bien le principal fondateur de la marque, qui se nomme aussi Emmanuel, et qui a été le premier à parler de nous sur internet ! Conséquence, nous avons la primeur d’une petite interview :

UAPDM : Bonjour Emmanuel, ma première question est immédiate… d’où vient le nom de Saint Crespin ?

E : Le 25 octobre 2008, je cherchai avec un ami le nom de la future petite entreprise de chaussettes que nous cherchions à créer. Par hasard, nous tombons sur un quotidien gratuit dans le métro. A sa lecture, j’apprends que le saint patron du jour est un certain Saint Crépin, mort martyr pour avoir aidé les gens à se chausser. Il est devenu le saint patron des cordonniers et des tailleurs … un signe pour une entreprise de chaussettes ! Le nom était trouvé.

Et les chaussettes se vendent bien ?

E : Sans arriver la même transparence qu’Une Autre Paire De Manche avec son bilan mensuel, et mais même si produire en France est parfois difficile, nous pouvons annoncer une augmentation de notre CA sur internet de 45% de 2010 à 2011 et de 25% de 2011 à 2012. Nous sommes par ailleurs rentables depuis bientôt 2 ans et avons un chiffre d’affaires de plusieurs dizaines de milliers d’euros.

Le modèle "Stendhal", le rouge et le noir... et le bouton pression

Le modèle « Stendhal », le rouge et le noir… et le bouton pression

Quelle est ta stratégie e-commerce ?

E : En 2008 quand nous nous sommes lancés, il n’y avait pas encore beaucoup de e-commerces dans les chaussettes. Puis des concurrents comme Archiduchesse sont arrivés avec une forte communication online, et d’autres marques à la fabrication parfois étrangère. Notre stratégie est simple : Rester rentables et indépendants ! Nous voulons augmenter les références petit à petit sur le site, proposer d’autres produits connexes (nous avons déjà des caleçons). L’objectif n’est pas de devenir un pure-player mais bien de devenir une marque de made in France qui couple e-vente (e.commerce / m.commerce) et retail physique.

Quels sont les moyens que tu mets pour y parvenir ?

E : Sur la partie e-co, je pense qu’un des nerfs de la guerre c’est le service client et la logistique. Nous avons d’ailleurs choisi le même prestataire qu’UAPDM pour faire grimper d’un cran notre accueil du client. Sur le reste, il faut se retrousser les manches (après avoir enlevé les boutons de manchette  😉 !

Comment préparez-vous les fêtes de fin d’années sur Saint Crespin ?

E : Comme pour beaucoup de e-commerçants, novembre et décembre représente sur le web près de 50% du CA  annuel… Donc nous préparons Noël avec empressement !

Le Must have de la fin de l’année ?

E : Sous le sapin, je vais demander une vielle chaîne retro en bois avec platine pour écouter les vieux 33 tours des parents et connectable par wifi. Sur la cheminée, évidemment une paire de chaussettes  pour que le père Noël puisse y glisser des boutons de manchette … le modèle « Happy feet » sera parfait !

Merci Emmanuel et bon courage pour les fêtes ! Mercredi prochain nous changeons d’univers, et nous vous présentons un produit vraiment pas comme les autres… Stay tuned.

Les chaussettes de Saint Crespin

Les chaussettes de Saint Crespin, une autre paire d’idées pour Noël !


Vous avez aimé cet article ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


× 1 = six