Vive les transports publics

Aujourd’hui nous célébrons la journée des transports publics.

Pour certains il s’agit d’une journée noire, une journée morose qui vous rappelle que votre vie serait beaucoup plus belle sans ce maudit RER A que vous devez emprunter chaque matin. Certains sont même devenus Châteletophopbique, la peur immense du changement à Châtelet, où vous donnerez tout l’or du monde pour l’esquiver. Mais prenez votre mal en patience un jour la porte s’ouvrira à votre station, et là vous retrouverez toute votre liberté d’antan.

D’autres louent cette journée et remercient la grande praticité de la RATP. Ils voient en cette heure de transport accompagné une occasion de rencontrer la faune parisienne, un pur moment de communion avec ses semblables. Même si vous n’êtes pas nombreux, votre positivisme extrême est à prêcher partout, vous êtes des sources d’inspirations et de véritables icones du bonheur. Pour vous, lorsque le train s’arrête et que vous devez descendre il s’agit d’un déchirement, mais, ne vous en faites pas, vous le reprenez ce soir !
Maintenant que vous vous êtes repérés dans ces deux catégories nous allons élaguer un peu et décrire les différents types de personnes dans les transports :

-L’élégant travailleur : Il vous impressionne, de bon matin il est frais, il sent bon et se vêtit comme vous pour le dernier mariage du cousin germain. Son allure est impressionnante, ses pas millimétrés, son chemin tracé, il connait sa destinée. C’est un compagnon de voyage un poil complexant mais qui donnera une certaine beauté à votre trajet, digne ambassadeur du chic français.

-La liseuse indifférente : Des personnes empruntant les transports, celle-ci est la plus remarquable et la plus captivante. Comment arriver à se plonger densément dans un livre dans une telle fourmilière. Ces personnes arrivent merveilleusement à séparer le corps et l’esprit. Son corps embourbé dans une marée humaine et son esprit avalé par les fééries de Saint-Exupéry. Un compagnon de voyage indifférent à votre cause mais très reposant.

-Le sniper de banquettes : Un spécimen très intéressant que nous analysons aujourd’hui. Cet individu qui passe son trajet à chercher machiavéliquement une façon de s’assoir pour reposer l’entièreté de son anatomie et peut-être s’offrir l’impression de rentabiliser son titre de transport. Son trajet est rythmé, saccadé, il entre, observe, réfléchit, se dirige vers les banquettes prises, analyse les comportements, une personne prépare ses affaires, sûrement va-t-elle sortir ? Oui ! C’est la bonne je fonce, me voilà assis.
-Le grand voyageur, toujours accompagné d’une valise à roulettes, il arpente les stations mais pour lui le voyage ne s’arrêtera pas là, il quittera dès la porte ouverte, la capitale bondée pour se rendre en province discuter affaire. Ces personnes-là n’ont pas peur des transports, ils les ont apprivoisés et sont devenus fidèles amis.
-Les couples, les familles, les transports entre proches c’est relaxant. L’on se rappelle que derrière ces tubes à vive allure, ou ces bus bondés, l’amour existe encore, et que même les transports publics ne peuvent rien y faire. Une bouffée d’O2 dans vos poumons.
Enfin bon, cette journée comme pour vous rappeler que vous n’êtes pas seuls et que vous soyez l’élégant travailleur, le liseur passionné, le gentil sniper de banquette, le grand voyageur ou tous ces couples et amis une autre paire de manches vous dévoile une collection spéciale transports publics pour marquer son appartenance à nos beaux réseaux. Amis cyclistes, automobilistes, motards, marins, aviateurs, extraterrestres, utilisateurs de Montgolfière vous n’êtes pas en reste, nous avons avons aussi prévu une collection de boutons de manchette pour afficher fièrement vos couleurs avec plus d’une centaine de références pour les transports !

De la planète Mars, en passant par Châtelet affichez à vos poignets votre moyen de transport !

 

La cravate tricot est de retour !

Bien que souvent délaissée au profit de la traditionnelle cravate standard, la cravate tricot caractérisée par son bout carré et maladroitement appelée par certains : « cravate chaussette », a été un accessoire de base de toutes les gardes robes masculines au fil des ans.

Mais, elle fait son grand retour et demeure aujourd’hui un indispensable et offre une alternative intéressante. Le chic italien décontracté et élégant réunis au sein d’un même cravate !

Un peu d’Histoire

La cravate en tricot est un accessoire masculin très élégant, elle fait son retour après avoir presque disparue au profit de la cravate en soie. Particulièrement à la mode dans les années 60 et 70, elle était très large et se portait avec les pantalons « pattes d’éléphant » et les chemises aux couleurs vives.

La cravate tricot refait son apparition dans le style des années 90, elle a la particularité de s’adapter à toutes les tenues avec sa finition à bout carré, et son aspect non soyeux, qui fait d’elle un accessoire plus agréable à porter. Aujourd’hui, portée sur une chemise slim fit, la cravate en tricot est revenue au goût du jour, la règle d’or est de l’assortir à votre tenue et votre style.

Les raisons de porter une cravate tricot

Sa particularité fait son charme. En effet, contrairement aux cravates classiques, sa finition en bout carré séduit les jeunes et les moins jeunes. Pour travailler, pour sortir ou pour de grandes occasions, il suffit de l’adapter à sa tenue et à son look et le tour est joué. Vous allez surprendre en portant ce genre de cravates et vous allez en étonner plus d’un avec une cravate redevenue tendance. Elle est devenue un must pour tous ceux qui aiment les beaux accessoires et qui prennent soin de leur apparence.
Plus souple et plus agréable à porter qu’une cravate classique, la cravate tricot s’impose de plus en plus. Vous en trouverez dans toutes les couleurs. Mais rien ne vous empêche de la porter le week-end par exemple. Avec une veste sport pour un look décontracté ou avec une veste en tweed ou en flanelle pour un look décontracté mais élégant et chic en même temps, elle sera du plus bel effet.

Même si la cravate tricot a tendance à tenir chaud et se marie très bien avec des vêtements chauds, elle peut être portée toute l’année. La cravate en tricot est infroissable, idéale dans une valise . C’est l’accessoire préféré des voyageurs !

Devenez ambassadeur de la cravate tricot

Osez la cravate tricot et faites partie de ceux qui croient en son style et à sa renaissance. Quelle soit en soie, en laine ou en cachemire, vous allez sans aucun doute trouver le modèle qui correspond à vos goûts, à votre look et qui va s’adapter à vos tenues. Même si elle revient sur les devants de la scène, on n’a pas encore l’habitude de la voir partout. Attendez-vous donc à quelques remarques d’étonnements de la part de votre entourage, sur votre look et bien sûr sur cette cravate qui fait un retour récent. Dans tous les cas, si vous l’adaptez à la perfection avec le reste de votre tenue, elle apportera le style que vous voudrez bien lui donner. La cravate tricot est bien de retour à la surprise générale. Que vous aimez vous habiller avec élégance, chic et sobriété ou que vous préfériez un look sport et décontracté, elle va dans tous les cas, sublimer votre style.

Retrouvez toutes nos cravates tricots sur : http://www.fabliot.com/fr/

Le Chasseur habillé

Alors oui la chasse est une activité sportive mais elle est d’abord un art et une culture de l’élégance. Un vrai traqueur ne peut sortir sans l’importante tenue du chasseur.

Comment dois-je me vêtir ?

Costumes : veste trois ou quatre boutons, poches plaquées ou boite-aux-lettres ; veste de tir à poches boite-aux-lettres, fentes d’aisance dans le dos, patch en cuir recouvrant l’épaule afin d’éviter l’usure due au recul de l’arme. Le tout en tweed, de préférence de couleur verte, orangée ou brune, à carreaux fenêtre ou pied-de-poule pour être en total symbiose avec la forêt.

Avec cela sortez votre plus beau pantalon de type breeks et d’un gilet à boutonnage simple et revers, le tout devant être du même ton en tweed que la veste, il faut être précis !

Manteaux : field jacket en tweed ou coton ciré. Le manteau qui vous abrite, vous protège et qui deviendra votre plus fidèle allié. Intemporel, classique et pratique.

Chemises : à carreaux Tattersal en coton gratté ou flanelle de coton et laine, col classique ou italien, poignets mousquetaires. La chemise qui sent bon les longues parties de chasse entre camarades tous les weekend.

Boutons de manchettes : Personnalisé pour vous, sur un thème en particulier de la chasse, armes, animaux, ou blason, c’est la petite touche qui parfait la tenue idéale du grand chasseur.

Mailles : à col rond à torsades et grosses côtes. A col rond ou col V, avec ou sans manches, de type fair isle ( Mailles très chaudes à motifs géométriques ). A porter éventuellement à la place du gilet. Et en plus, c’est vintage et très à la mode, enchaînez donc sur une petite soirée mondaine avec ceci !

Souliers : derbies chasse montantes ou basses, en box ou veau grainé brun. brun. Bottes de caoutchouc naturel de couleur vert en cas de chemin périlleux.

 

Cravates : cravate de chasse brodées d’animaux, en soie, laine et soie ou laine; donnez votre petite préférence animale.

Pochettes : en soie à motifs cachemire ou floraux, on vous laisse choisir..

Couvre-chef : casquette de tweed. Deerstalker. Et là vous avez le style, tel la couronne des grands rois, vous deviendrez la tête couronnée de la forêt !

Prenez notes traqueurs, veneurs, trappeurs, chasseurs, la chasse est une grande cérémonie à laquelle l’on se doit de rendre hommage.

Les 11 Raisons de porter des boutons de manchettes

Même si les plus belles choses n’ont pas de raisons particulières nous vous avons listé quelques arguments infaillibles militant en faveur des boutons de manchettes.

1-L’occasion de concurrencer vos femmes, en portant vous aussi de véritables bijoux. La place en face du miroir ne lui sera plus réservée, vous aussi vous avez le droit à la beauté.

2-Car James Bond porte des boutons de manchettes et vous avez tous un côté 007, et que sans ses boutons il n’aurait pu mener à bien ses missions, tout comme notre premier ministre par ailleurs.

3-Pour vous faire remarquer à la machine à café, « Quel homme ! ». Un café noir, une courte pause, le bureau entier s’arrête pour vous admirer.

4-Parce que vous êtes un serial noceur, et que comme dit le dicton « Boutons de manchettes au poignet, mariage assuré » et que nous sommes persuadés qu’un jour nous échangerons les boutons de manchettes en plus des alliances. Ah et sinon, soit dit en passant, nous louons aussi des costumes de mariage.

5-Parce que vous êtes passionnés et que vous voulez le montrer, la mer, la chasse, le tennis, le golf ou bien le vin, montrez qui vous êtes par vos manchettes. N’ayez aucune crainte un homme qui s’affirme est un homme heureux.

6-Parce que vous êtes l’élégance incarnée et personne ne pourra vous l’enlever « Wahou » c’est comme ça que l’on vous caractérise. Le berger de l’élégance masculine, l’étoile dans la pénombre, le monsieur de ces dames.

7-Car vous aimez vous démarquer, être un pingouin pas comme les autres, dans la banquise la chance sourit aux audacieux.

8-Pour captiver votre auditoire et parvenir à vos fins, l’homme aux boutons de manchettes est un gourou, un hypnotiseur à qui l’on ne refusera rien. Bien trop occupés à contempler vos poignets, vos interlocuteurs sont dociles.

9-Car c’est la rentrée et qu’une autre paire de manches vous gâte, des offres rien que pour vous, juste par soucis de vous redonner le sourire en cette rentrée pluvieuse.

10-Car parmi 1200 références, vous êtes surs de trouver bonheur, et postulons que cela ne soit pas le cas, ce qui est impossible évidemment, une autre paire de manches vous propose du sur-mesure personnalisé pour vous. Quel service client !

11-Car c’est un vestige historique du dix-septième siècle et peut-être même de l’antiquité, alors rendons hommage à nos aïeux.

Alors, êtes-vous convaincus ?