Vive les transports publics

Aujourd’hui nous célébrons la journée des transports publics.

Pour certains il s’agit d’une journée noire, une journée morose qui vous rappelle que votre vie serait beaucoup plus belle sans ce maudit RER A que vous devez emprunter chaque matin. Certains sont même devenus Châteletophopbique, la peur immense du changement à Châtelet, où vous donnerez tout l’or du monde pour l’esquiver. Mais prenez votre mal en patience un jour la porte s’ouvrira à votre station, et là vous retrouverez toute votre liberté d’antan.

D’autres louent cette journée et remercient la grande praticité de la RATP. Ils voient en cette heure de transport accompagné une occasion de rencontrer la faune parisienne, un pur moment de communion avec ses semblables. Même si vous n’êtes pas nombreux, votre positivisme extrême est à prêcher partout, vous êtes des sources d’inspirations et de véritables icones du bonheur. Pour vous, lorsque le train s’arrête et que vous devez descendre il s’agit d’un déchirement, mais, ne vous en faites pas, vous le reprenez ce soir !
Maintenant que vous vous êtes repérés dans ces deux catégories nous allons élaguer un peu et décrire les différents types de personnes dans les transports :

-L’élégant travailleur : Il vous impressionne, de bon matin il est frais, il sent bon et se vêtit comme vous pour le dernier mariage du cousin germain. Son allure est impressionnante, ses pas millimétrés, son chemin tracé, il connait sa destinée. C’est un compagnon de voyage un poil complexant mais qui donnera une certaine beauté à votre trajet, digne ambassadeur du chic français.

-La liseuse indifférente : Des personnes empruntant les transports, celle-ci est la plus remarquable et la plus captivante. Comment arriver à se plonger densément dans un livre dans une telle fourmilière. Ces personnes arrivent merveilleusement à séparer le corps et l’esprit. Son corps embourbé dans une marée humaine et son esprit avalé par les fééries de Saint-Exupéry. Un compagnon de voyage indifférent à votre cause mais très reposant.

-Le sniper de banquettes : Un spécimen très intéressant que nous analysons aujourd’hui. Cet individu qui passe son trajet à chercher machiavéliquement une façon de s’assoir pour reposer l’entièreté de son anatomie et peut-être s’offrir l’impression de rentabiliser son titre de transport. Son trajet est rythmé, saccadé, il entre, observe, réfléchit, se dirige vers les banquettes prises, analyse les comportements, une personne prépare ses affaires, sûrement va-t-elle sortir ? Oui ! C’est la bonne je fonce, me voilà assis.
-Le grand voyageur, toujours accompagné d’une valise à roulettes, il arpente les stations mais pour lui le voyage ne s’arrêtera pas là, il quittera dès la porte ouverte, la capitale bondée pour se rendre en province discuter affaire. Ces personnes-là n’ont pas peur des transports, ils les ont apprivoisés et sont devenus fidèles amis.
-Les couples, les familles, les transports entre proches c’est relaxant. L’on se rappelle que derrière ces tubes à vive allure, ou ces bus bondés, l’amour existe encore, et que même les transports publics ne peuvent rien y faire. Une bouffée d’O2 dans vos poumons.
Enfin bon, cette journée comme pour vous rappeler que vous n’êtes pas seuls et que vous soyez l’élégant travailleur, le liseur passionné, le gentil sniper de banquette, le grand voyageur ou tous ces couples et amis une autre paire de manches vous dévoile une collection spéciale transports publics pour marquer son appartenance à nos beaux réseaux. Amis cyclistes, automobilistes, motards, marins, aviateurs, extraterrestres, utilisateurs de Montgolfière vous n’êtes pas en reste, nous avons avons aussi prévu une collection de boutons de manchette pour afficher fièrement vos couleurs avec plus d’une centaine de références pour les transports !

De la planète Mars, en passant par Châtelet affichez à vos poignets votre moyen de transport !

 

Vous avez aimé cet article ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


7 + sept =