Fabliot : Le Berger et la Mer

LE BERGER ET LA MER   

Du rapport d’un troupeau dont il vivait sans soins,
Se contenta longtemps un voisin d’Amphitrite :
Si sa fortune était petite,
Elle était sûre tout au moins.
A la fin, les trésors déchargés sur la plage
Le tentèrent si bien qu’il vendit son troupeau,
Trafiqua de l’argent, le mit entier sur l’eau.
Cet argent périt par naufrage.
Son maître fut réduit à garder les brebis,
Non plus berger en chef comme il était jadis,
Quand ses propres moutons paissaient sur le rivage:
Celui qui s’était vu Coridon ou Tircis
Fut Pierrot et rien davantage.
Au bout de quelque temps, il fit quelques profits,
Racheta des bêtes à laine ;
Et comme un jour les vents retenant leur haleine
Laissaient paisiblement aborder les vaisseaux :
Vous voulez de l’argent, ô Mesdames les Eaux,
Dit-il, adressez-vous, je vous prie, à quelque autre:
Ma foi, vous n’aurez pas le nôtre.

Ceci n’est pas un conte à plaisir inventé.
Je me sers de la vérité
Pour montrer par expérience,
Qu’un sou quand il est assuré
Vaut mieux que cinq en espérance  ;
Qu’il se faut contenter de sa condition ;
Qu’aux conseils de la mer et de l’ambition
Nous devons fermer les oreilles.
Pour un qui s’en louera, dix mille s’en plaindront.
La mer promet monts et merveilles :
Fiez-vous y, les vents et les voleurs viendront.

Jean de La Fontaine

Le Berger et la Mer, Fabliot #1

La ceinture cocktail Sex on the Beach

Le Sex on the Beach c’est un classique, mais les grands classiques il faut savoir les maîtriser !

La Recette : Sex On the Beach #1

Dans un verre haut (Tumbler ) rempli de glaçons, versez :

-4 cl de Vodka

-2 cl de liqueur de pêche

-4 cl de jus d’Orange

-4 cl de jus de Cranberry

Remuez bien afin d’homogénéiser le cocktail, ajoutez une paille, et servez aussitôt ! Cheers !

La petite anecdote du Sex On the Beach : 

Il existe deux grandes recettes de ce cocktail. Celle-ci est la recette «officielle» de l’International Bartender Association Ce cocktail aurait été inventée par un jeune barman, Ted Pizio, à l’occasion du Spring Break 1987 en Floride, célèbre rassemblement annuel de jeunes étudiants américains dont les principales occupations sont dans le nom du cocktail. Du coup les Springs Breaks ont finalement eu une petite utilité dans l’histoire et ont quelque peu fait avancer le monde.

Grands amateurs de la fraîcheur et du rappel estival de ce cocktail nous avons en toute logique baptisé notre ceinture tressée orange la « Sex On The Beach » ! A la semaine prochaine pour une nouvelle recette ceinture cocktail ! Santé

 

Vive l’Oktoberfest !

L’oktoberfest arrive à Paris du 5 au 14 Octobre ! Vous n’avez pas fini d’entendre parler de la Bavière pendant ces 10 jours, décor authentique, litres de bières, habits traditionnels et spectacle made in Deutschland ! Mais avant la fête, revenons sur les abîmes de cette grande tradition bavaroise.

L’Oktoberfest, appelé par nous-mêmes, chers hexagonaux, la fête de la bière tient ses fondements des fêtes qui suivirent le mariage du futur roi Louis Ier de Bavière avec la princesse Thérèse de Saxe-Hildburghausen le 12 octobre 1810. Derrière ces litres de houblons ensevelis se cache donc une réelle dimension historique ! La véritable Oktoberfest a lieu près du centre de Munich, sur un terrain vague de 42 hectares, ce site s’appelle Theresienwiese pour les bilingues et la prairie de Thérèse pour les autres !

La fête consiste en un défilé de plus de huit mille personnes portant le costume traditionnel : la culotte de peau (Lederhose) pour les hommes et la robe à manches bouffantes et tablier de couleurs vives (Dirndl) pour les femmes. Le public se rassemble dans de grandes tentes festives où il peut consommer de la bière en écoutant de la musique. Environ 6 millions de litres sont ainsi bus chaque année. Belle performance.

La bière allemande est vendue à l’intérieur de tentes géantes montées et décorées pour l’occasion, ainsi que dans les « jardins à bière » (Biergarten). La bière est servie dans des Mass, des chopes d’un litre. Sous les tentes, des orchestres interprètent des chansons et musiques bavaroises traditionnelles, auxquelles viennent s’ajouter, vers le soir, des chansons à succès allemandes et internationales. Généralement le public, debout sur les bancs, reprend en chœur ces chansons. On aurait vraiment du choisir l’option Allemand à l’école…

Du coup, rendez-vous à Paris aux Portes de la Vilette, pour célébrer la bière avec notre équipe, et surtout, n’oubliez pas vos boutons de manchettes, spécialement conçus pour l’occasion ! La bière oui, mais toujours avec élégance !

 

https://www.oktoberfestparis.fr/billetterie/

Vive les transports publics

Aujourd’hui nous célébrons la journée des transports publics.

Pour certains il s’agit d’une journée noire, une journée morose qui vous rappelle que votre vie serait beaucoup plus belle sans ce maudit RER A que vous devez emprunter chaque matin. Certains sont même devenus Châteletophopbique, la peur immense du changement à Châtelet, où vous donnerez tout l’or du monde pour l’esquiver. Mais prenez votre mal en patience un jour la porte s’ouvrira à votre station, et là vous retrouverez toute votre liberté d’antan.

D’autres louent cette journée et remercient la grande praticité de la RATP. Ils voient en cette heure de transport accompagné une occasion de rencontrer la faune parisienne, un pur moment de communion avec ses semblables. Même si vous n’êtes pas nombreux, votre positivisme extrême est à prêcher partout, vous êtes des sources d’inspirations et de véritables icones du bonheur. Pour vous, lorsque le train s’arrête et que vous devez descendre il s’agit d’un déchirement, mais, ne vous en faites pas, vous le reprenez ce soir !
Maintenant que vous vous êtes repérés dans ces deux catégories nous allons élaguer un peu et décrire les différents types de personnes dans les transports :

-L’élégant travailleur : Il vous impressionne, de bon matin il est frais, il sent bon et se vêtit comme vous pour le dernier mariage du cousin germain. Son allure est impressionnante, ses pas millimétrés, son chemin tracé, il connait sa destinée. C’est un compagnon de voyage un poil complexant mais qui donnera une certaine beauté à votre trajet, digne ambassadeur du chic français.

-La liseuse indifférente : Des personnes empruntant les transports, celle-ci est la plus remarquable et la plus captivante. Comment arriver à se plonger densément dans un livre dans une telle fourmilière. Ces personnes arrivent merveilleusement à séparer le corps et l’esprit. Son corps embourbé dans une marée humaine et son esprit avalé par les fééries de Saint-Exupéry. Un compagnon de voyage indifférent à votre cause mais très reposant.

-Le sniper de banquettes : Un spécimen très intéressant que nous analysons aujourd’hui. Cet individu qui passe son trajet à chercher machiavéliquement une façon de s’assoir pour reposer l’entièreté de son anatomie et peut-être s’offrir l’impression de rentabiliser son titre de transport. Son trajet est rythmé, saccadé, il entre, observe, réfléchit, se dirige vers les banquettes prises, analyse les comportements, une personne prépare ses affaires, sûrement va-t-elle sortir ? Oui ! C’est la bonne je fonce, me voilà assis.
-Le grand voyageur, toujours accompagné d’une valise à roulettes, il arpente les stations mais pour lui le voyage ne s’arrêtera pas là, il quittera dès la porte ouverte, la capitale bondée pour se rendre en province discuter affaire. Ces personnes-là n’ont pas peur des transports, ils les ont apprivoisés et sont devenus fidèles amis.
-Les couples, les familles, les transports entre proches c’est relaxant. L’on se rappelle que derrière ces tubes à vive allure, ou ces bus bondés, l’amour existe encore, et que même les transports publics ne peuvent rien y faire. Une bouffée d’O2 dans vos poumons.
Enfin bon, cette journée comme pour vous rappeler que vous n’êtes pas seuls et que vous soyez l’élégant travailleur, le liseur passionné, le gentil sniper de banquette, le grand voyageur ou tous ces couples et amis une autre paire de manches vous dévoile une collection spéciale transports publics pour marquer son appartenance à nos beaux réseaux. Amis cyclistes, automobilistes, motards, marins, aviateurs, extraterrestres, utilisateurs de Montgolfière vous n’êtes pas en reste, nous avons avons aussi prévu une collection de boutons de manchette pour afficher fièrement vos couleurs avec plus d’une centaine de références pour les transports !

De la planète Mars, en passant par Châtelet affichez à vos poignets votre moyen de transport !

 

La cravate tricot est de retour !

Bien que souvent délaissée au profit de la traditionnelle cravate standard, la cravate tricot caractérisée par son bout carré et maladroitement appelée par certains : « cravate chaussette », a été un accessoire de base de toutes les gardes robes masculines au fil des ans.

Mais, elle fait son grand retour et demeure aujourd’hui un indispensable et offre une alternative intéressante. Le chic italien décontracté et élégant réunis au sein d’un même cravate !

Un peu d’Histoire

La cravate en tricot est un accessoire masculin très élégant, elle fait son retour après avoir presque disparue au profit de la cravate en soie. Particulièrement à la mode dans les années 60 et 70, elle était très large et se portait avec les pantalons « pattes d’éléphant » et les chemises aux couleurs vives.

La cravate tricot refait son apparition dans le style des années 90, elle a la particularité de s’adapter à toutes les tenues avec sa finition à bout carré, et son aspect non soyeux, qui fait d’elle un accessoire plus agréable à porter. Aujourd’hui, portée sur une chemise slim fit, la cravate en tricot est revenue au goût du jour, la règle d’or est de l’assortir à votre tenue et votre style.

Les raisons de porter une cravate tricot

Sa particularité fait son charme. En effet, contrairement aux cravates classiques, sa finition en bout carré séduit les jeunes et les moins jeunes. Pour travailler, pour sortir ou pour de grandes occasions, il suffit de l’adapter à sa tenue et à son look et le tour est joué. Vous allez surprendre en portant ce genre de cravates et vous allez en étonner plus d’un avec une cravate redevenue tendance. Elle est devenue un must pour tous ceux qui aiment les beaux accessoires et qui prennent soin de leur apparence.
Plus souple et plus agréable à porter qu’une cravate classique, la cravate tricot s’impose de plus en plus. Vous en trouverez dans toutes les couleurs. Mais rien ne vous empêche de la porter le week-end par exemple. Avec une veste sport pour un look décontracté ou avec une veste en tweed ou en flanelle pour un look décontracté mais élégant et chic en même temps, elle sera du plus bel effet.

Même si la cravate tricot a tendance à tenir chaud et se marie très bien avec des vêtements chauds, elle peut être portée toute l’année. La cravate en tricot est infroissable, idéale dans une valise . C’est l’accessoire préféré des voyageurs !

Devenez ambassadeur de la cravate tricot

Osez la cravate tricot et faites partie de ceux qui croient en son style et à sa renaissance. Quelle soit en soie, en laine ou en cachemire, vous allez sans aucun doute trouver le modèle qui correspond à vos goûts, à votre look et qui va s’adapter à vos tenues. Même si elle revient sur les devants de la scène, on n’a pas encore l’habitude de la voir partout. Attendez-vous donc à quelques remarques d’étonnements de la part de votre entourage, sur votre look et bien sûr sur cette cravate qui fait un retour récent. Dans tous les cas, si vous l’adaptez à la perfection avec le reste de votre tenue, elle apportera le style que vous voudrez bien lui donner. La cravate tricot est bien de retour à la surprise générale. Que vous aimez vous habiller avec élégance, chic et sobriété ou que vous préfériez un look sport et décontracté, elle va dans tous les cas, sublimer votre style.

Retrouvez toutes nos cravates tricots sur : http://www.fabliot.com/fr/

COMMENT CHOISIR ET ASSORTIR SA CEINTURE ?

La ceinture, souvent oubliée, a un véritable impact sur la silhouette. La ceinture est l’accessoire qui fait la différence !

Vous êtes prêts ? Alors attachez vos ceintures !

 

POUR COMMENCER, UN PEU D’HISTOIRE…

  • L’Age de Bronze :
    Fonction première : décorer.
  • Moyen-Age :
    La ceinture était considérée comme un objet pratique, utile pour les pèlerins de Saint-Jacques de Compostelle.
  • XVIe siècle, sous le règne de François 1ier :
    Les ceintures consistaient en une bande d’étoffe ou une lanière en soie ou en cuir que l’on nouait sur les hanches, et sur lesquelles étaient attachées toutes sortes d’objets.
  • XXe siècle :
    Les soldats utilisaient les ceintures pour sculpter leurs tailles et donner un air plus flatteur à leurs carrures.

La ceinture à aujourd’hui une double fonction : c’est un accessoire de mode mais aussi un objet pratique.

 

QUELLE CEINTURE CHOISIR ?

 Il existe différentes sortes de ceintures, dans des matières diverses et variées…

  • La ceinture en cuire : pour un look très formelle
  • La ceinture patinée: la meilleur à assortir avec ses souliers patinés
  • La ceinture tressée de Belt 52, made in France, à la fois pratique et élégante, offre une large gamme de 52 couleurs.

Avec Belt 52 pas de problème de taille, cette ceinture de taille unique à la qualité d’être extensible et de pouvoir s’adapter à tout type de carrure.
Alors qu’attendez-vous, même au cas où vous devriez vous serez la ceinture, chez Belt 52, vous y apprécierez un prix plutôt raisonnable !

 

QUELLE COULEUR ?

Pour une tenue habillée ou décontractée, assortir la couleur de sa ceinture à celle de ses souliers, de ses chaussettes, de ses passementeries, de ses lacets ou encore celle de ses cravates permet d’assurer un certain niveau d’élégance.

 

Amusez-vous ! Amenez une petite touche d’inattendu ou rappelez un accessoire !

 

POUR LA BOUCLER :

La ceinture, pièce qui lie à la fois l’utilité et l’élégance, s’avère désormais indispensable dans la garde-robe de tout homme ou femme qui sait que sans ceinture, le choc est plus dur.

 

Lire la suite sur : https://www.bonnegueule.fr/conseils-le-guide-de-la-ceinture/

 

LES BOUTONS DE MANCHETTE DU MOUSQUETAIRE EDOUARD PHILIPPE

Notre nouveau Premier ministre Edouard Philippe collectionne les boutons de manchette ! Un petit artifice mode, signe d’un souci de l’élégance. En effet, Edouard Philippe à un goût prononcé pour les boutons de manchette et donc un certain gout pour l’habillement.

Il les sélectionne en fonction des occasions et de ses interlocuteurs. La politique, c’est aussi de l’image !

« Il en a des dizaines, des oranges, les bleu-blanc-rouge, des modèles drapeaux »

Ex-maire du Havre, ex-député de Seine-Maritime, et petit-fils de docker, NDLR, il en a même en forme d’ancres de marines.

Sélection de boutons de manchette sur le thème de la marine 

Lorsqu’il s’agit de parler de sa passion pour les boutons de manchette, le nouveau premier ministre est intarissable. « J’aime particulièrement ma première paire, de régiment de garde, achetée avec un ami italien qui en avait négocié le prix. Je conserve précieusement la seule paire de mon père, et j’adore ceux, très simples, deux petites boules de pierres noires, reliées par une chainette, offertes par une amie de mes parents. Son mari les portait sur le front de l’est, pendant la dernière guerre. »

 

Il portait la version tricolore, le jour de la passation de pouvoir, le 15 mai dernier, sur le perron de l’Elysée, le jour du conseil des ministres, mais aussi sur le terrain et lors de visite d’usine.

 

Souvent les mains jointes, à mi-chemin entre profonde réflexion et contrition, on ne voit qu’eux dépasser de ses chemises, quand il n’est pas en mode décontracté, manches retroussées et deux boutons ouverts.

 

Retrouvez les boutons préférés de notre Premier ministre sur Une Autre Paire de Manche.

 

La coquetterie des boutons de manchette revient en force chez les hommes ces dernières années, et cet accessoire vient logiquement compléter le style contemporain de l’homme politique.

 

En savoir plus sur http://o.nouvelobs.com/mode/vestiaire-des-politiques/20170530.OBS0082/les-boutons-de-manchette-du-mousquetaire-edouard-philippe.html

 

DU STYLE DE LA TETE AU PIED : BIEN CHOISIR SES CHAUSSETTES

Né aux alentours de 2000 avant J-C, la chaussette a une histoire. Elle devient vite le complément élégant des hauts-de-chausse. La mode évoluant, les mi-bas, les socquettes et les mi- socquettes apparaissent.

 

  • Diffèrent type de chaussettes :

Les mi-bas : Les plus hauts, les plus snobs, les plus « Monsieur ». Ils couvrent les mollets et s’invitent dans les souliers d’hommes raffinés.

Aquila vous propose une quinzaine de couleurs de mi-bas en fil d’Ecosse, classiques ou flashy.

 

Les chaussettes modernes : Star incontestée, la chaussette monte au-dessus de la cheville. Pratique à enfiler, elle est un juste milieu entre mi-bas et socquette.

Pour la version plus habillée, Aquila vous assure l’élégance jusqu’au bout des pieds, en vous proposant ses chaussettes en fil d’Ecosse. Chez Aquila composez votre propre coffret en choisissant parmi un choix de 25 couleurs.

 Les chaussettes révolutionnaires : Les chaussettes Made in France de Saint Crespin vous propose une gamme de 7 couleur de chaussettes et mi-bas en fil d’Ecosse.

Pourquoi Saint Crespin ? Grâce à Saint Crespin ne perdez plus vos chaussettes, dotées d’un petit bouton de pression elles restent unies pour la vie.

 

  • Reconnaitre des chaussettes de qualité :

Le fil d’Écosse est idéal. C’est une étoffe de coton mercerisée, c’est-à-dire traitée chimiquement pour en modifier les propriétés. La fibre est gonflée, prenant une forme cylindrique parfaite : elle devient plus brillante, beaucoup plus réceptive à la teinture et plus résistante.

Les mi-bas en coton sont fins, doux, solides et relativement peu coûteux.

Au cas où vos pieds auraient des goûts de luxe, les chaussettes en soie ou en cachemire doivent intégrer votre penderie.

 

Soignez la matière, et selon vos envies, faites-vous plaisir sur les couleurs.

Ne négligez pas la chaussette, il serait dommage de ne pas lui accorder suffisamment d’attention, ne serait-ce que pour des questions de confort ! Distinguez-vous de manière discrète et élégante en valorisant vos jolis bas.

Lire la suite de l’article sur :  https://www.bonnegueule.fr/comment-choisir-ses-chaussettes/

COMMENT CHOISIR ET PORTER LE NOEUD PAPILLON ?

Le nœud papillon porté de différentes manières depuis le XVIIe siècle, est un des accessoires les plus emblématiques de style masculin. Il existe désormais dans de nombreux modèles et couleurs pour une variété de contextes.

C’est ainsi que nous vous proposons plusieurs étapes pour éviter la faute de gout.

 

Etape 1 : Les modèles, les tailles et les coupes

  • Le nœud papillon se décline en plusieurs type :
    – Le nœud papillon pré-monté, le plus simple à porter
    – Le nœud papillon à clipser, celui qui demande le moins d’effort
    – Le nœud papillon à nouer, le plus intéressant dans le fait que vous avez beaucoup de contrôle sur comment le présenter

Conseil : un vrai nœud papillon est généralement porté un peu de travers, avec un coté plus grand que l’autre.

  • Deux grandes coupes de nœud :
    – La coupe droite : ailes rectangulaire et extrémités pointues
    – La coupe poisson : ailes en trapèze ou triangle
  • La taille du nœud : adaptez la forme du nœud selon votre visage et votre corps
    Plus la mâchoire est petite et la carrure est fine plus le nœud est petit.

Conseil : les ailes du nœud ne doivent pas couvrir l’ensemble du cou

 

Etape 2 : Les différentes matières

  • Le nœud en laine ou en cachemire ajoute une dimension virile
  • Le nœud en velours et en soie, des matières chaudes et précieuse
  • Le nœud en cuir, tranchant davantage dans la virilité
  • Le nœud en tricot de soie, l’accessoire de mode masculine du moment, donnant à votre tenue une touche à la fois chic et moderne.

Etape 3 : Choisir le bon nœud pour l’assortir au mieux à la chemise

  • Le col cassé, court et rigide, plutôt réservé pour les évènements formels, permet de dissimuler le nouage. Un nœud papillon à couleur et à motif peut créer un décalage entre le sérieux et l’original.

  • Le col français, pour les évènements plus casuels, idéal pour varier les différents types de nœuds.
  • Le col étroit, à garder surtout pour les nœuds slims.

Conseil : Evitez les cols trop grands et trop ouverts, ils risquent de déprécier votre nœud. Adaptez votre col avec votre nœud de sorte que l’écartement entre les extrémités du col correspondent à celui entre les deux ailes de l’accessoire. Optez un col court si votre visage et allongé et fin et inversement.

Vous pouvez également travailler une association avec des bretelles mais éviter les chapeaux.

Le nœud papillon, une vraie marque d’élégance faisant preuve d’une belle originalité, vous avez à présent toutes les raisons d’essayer un nœud papillon. Vrai atout stylistique, vous disposez d’un élément qui peut non seulement vous apporter une élégance certaine mais aussi une grande liberté sur la façon dont vous désirez vous présenter.

 

Lire la suite de l’article sur http://www.lifestyle-conseil.com/adopter-noeud-papillon/